Posted tagged ‘James Cameron’

Avatar and terminal identity (part 2)

8 février 2010

Avatar raises the issue of terminal identity, the one that depends on screens to grow and evolve. The film sets us in such a situation as to make us experience any sorts of representational states, in reality and in virtuality, —be it in the container for connection/fusion or in the training camp with its interactive holograms and its geostrategic navigation maps. All the possibilities of simulation are explored, including the extreme possibility of staying in the simulated space of one’s choice.

(suite…)

Avatar et l’identité terminale (deuxième partie)

8 février 2010

Avatar pose la question de l’identité terminale, celle qui dépend des écrans pour se construire et évoluer. Le film nous met en situation de vivre expérientiellement toutes sortes d’états représentationnels, dans la réalité et la virtualité,¬ —dans le caisson de connexion/fusion comme dans la base d’entrainement avec ses hologrammes interactifs et ses cartes de navigation géo-stratégiques. Toutes les possibilités de la simulation sont explorées, y inclus la possibilité extrême de rester dans l’espace simulé de son choix.

(suite…)

Avatar and the man-machine co-evolution (part 1)

23 janvier 2010

With Avatar, James Cameron presents one of the essential matrices of the “Information Society” era, that of man-machine co-evolution.   The question remains to know is such a co-evolution does not run the risk of becoming a co-dependence, namely a kind of addiction that can either to be healthy and desirable or pathological and constraining. The film maintains the suspense for a while but takes a clear stance at the end …

(suite…)

Avatar et la co-évolution homme-machine (première partie)

23 janvier 2010

Avec Avatar,  James Cameron propose une des matrices essentielles de l’ère de la « Société de l’Information », celle de la co-évolution homme-machine. Toute la question est de savoir si elle ne risque pas de devenir une co- dépendance, à savoir une sorte d’addiction qui peut, soit être saine et désirable, soit pathologique et imposée.  Le film maintient le suspense durablement, mais se positionne clairement à la fin…

(suite…)


%d blogueurs aiment cette page :